29 ans d’existence de l’Udps : Tshisekedi : tous au Stade TR le 24 avril

0
39

Initialement prévue à la FIKIN ; la célébration du 29ème anniversaire de l’UDPS a été fêtée  hier mardi 15 février 2011 à la permanence de ce parti à Limete.  La température caniculaire n’a pas refréné les ardeurs des combattants  qui sont venus en masse sur la rue Zinnias écouter  leurs dirigeants.
 Sur l’une des  banderoles placées à la tribune, il était dit clairement que le parti de Tshisekedi Mulumba fêtait ses 29 ans d’existence. Et que seule la lutte libère. Un groupe musical appelé pour la circonstance égayait l’assistance.  Bercés par les sons des guitares, quelques combattants agitaient des rameaux. L ’autre côté de la tribune était réservée aux délégués des partis amis.
 Plusieurs  ténors de l’opposition ont répondu présents à l’invitation. Jean- Claude Vuemba, Roger Lumbala ; Moni Della, Auguste Mampuya, Lusamba Thatcher, Hubert Efole, Franck Diongo, Stève Mbikayi, Bomanza… étaient  là.

  Vers 15 heures, des combattants se relaient à la tribune pour chauffer l’assistance ou encore pour égayer le public. Dans la foulée, un jeune homme, prend le micro et imite à la perfection le sphinx de Limete. Il reprend même les  derniers propos de Tshisekedi wa Mulumba sur les combattants de la liberté tués l’année passée. Ne pouvant se retenir, invités, cadres …rient aux éclats.
 Il est 15 h 45 quand deux limousines font leur entrée l’avenue Zinnias.  Tshisekedi wa Mulumba et son épouse sont  dans l’une de ces grosses cylindrées .  Et c’est le délire. Le couple Tshisekedi descend de la limousine et  monte immédiatement à la tribune. Tshisekedi  porte un boubou finement brodé.  Cette fois-ci, il n’a pas son éternel monyere (chapeau). A ses côtés, se placent le secrétaire général Jacquemain Shabani et d’autres barons de l’UDPS. Il s’agit d’Albert Moleka, Remy Massamba, Valentin Mubake, Kapika, Denise Lupetu….

 Tshisekedi . rendez-vous le 24 avril 2011

 Une heure plus tard, le lider maximo prend la parole. Il s’exprime en lingala. D’entrée de jeu, il  signale qu’il avait décidé de faire un grand meeting aujourd’hui. Mais il  regrette  que la célébration du 29 ème anniversaire du parti ne puisse pas être fêtée dans un espace beaucoup plus vaste.
Et d’indiquer qu’ils avaient versé un acompte aux gestionnaires  de la FIKIN peu avant le 15 février 2011.  Qui n’avaient trouvé aucun inconvénient à ce qu’ils  louent  leurs installations pour célébrer leur  anniversaire.   S’étant présentés ensuite pour confirmer la location de la salle pour le 15 février 2011 et verser par la même occasion un second acompte, ils se sont entendu dire qu’il n’y avait plus de salle disponible.
 «  Les agents de l’ANR sont certainement passés par là pour les faire changer d’avis. Ce n’est pas la première fois que nous connaissons ce genre de désagrément.  Vous vous rappelez sûrement ce qui s’est passé quand les membres de l’opposition ont voulu s’exprimer sur la révision constitutionnelle. Vous connaissez ce que nous avons enduré.
Nous avons été amenés à lire notre déclaration en dehors du Grand Hôtel Kinshasa » , a souligné Etienne Tshisekedi.
 Faisant un retour en  arrière, il a fait remarquer  que dans la seconde République, le pouvoir  avait son « chantre » attitré. On sait comment ce griot a quitté le pays.
« Ne pouvant continuer d’accepter cette situation, je vous fixe rendez-vous le 24 avril 2011 au Stade Tata Raphaël. On verra s’ils vont nous mettre encore les bâtons dans les roues  ce jour là », a-t-il indiqué.
Cette dernière phrase a été bruyamment commentée par l’assistance

Répondre coup pour coup.

 Jacquemain Shabani a précédé Etienne Tshisekedi.  Il a rappelé  les raisons ayant amené les  compagnons de Tshisekedi à créer l’UDPS. Il s’est attardé ensuite sur les reniements, ralliements de certains d’entre eux. Tshisekedi, lui, n’a pas reculé, a-t-il indiqué.
 «  Les défis électoraux auxquels nous devons faire face sont immenses. Ceux d’en face vont nous tendre des embûches ou encore recourir aux provocations , intimidations ou d’autres astuces pour nous couler. Nous devons en être conscients et nous préparer en conséquence. Nous n’allons pas nous laisser faire et répondrons coup pour coup aux  assauts de l’autre camp », a-t-il déclaré. L’actuelle majorité étant déjà en campagne, l’UDPS est appelée à son tour, à s’adonner à la sensibilisation.
 Le pasteur Lumbu qui a précédé les deux dirigeants de l’UDPS, a dit aux combattants que les acteurs politiques savent qu’ils côtoient la mort à tout moment. Les combattants ont l’obligation de prier pour leur leader.

Le Kasaï Occidental en ébullution

Plusieurs provinces du pays ont vibré au rythme des festivités du 29me anniversaire de naissance de l’UDPS. Mais le Kasaï Occidental semble avoir le plus communié avec Kinshasa.
A Kananga, une messe, une grtande marche de soutien à Tshisekedi et un meeting  ont marqué la journée de mardi. A Mweka, cadres et combattants se sont retrouvés à la permanance pour un meeting. A Kamako et Dimbelenge, les combattants ont participé à un meeting avant  d’écouter leurs cadres à l’occasion d’un meeting. Les sections de Tshikapa et Ilebo n’ayant pu faire marcher leurs «bases» suite à la répression policière, rendez-vous  est pris pour le vendredi 18 février.

          Jean- Pierre Nkutu

LEAVE A REPLY

*