EPS/INC : 1.420.714 «finalistes» reçus hier au Tenafep

0
246

Maker-Mwangu-Ministre-de-lEPSPAu total, 1.420.714 écoliers de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté (EPS/INC) ont passé hier, jeudi 02 juin 2016, sur l’ensemble du territoire national, le Test National de Fin d’Etudes Primaires (TENAFEP).

La passation des épreuves est programmée sur deux jours, soit du 02 au 03 juin 2016, conformément au calendrier scolaire 2015-2016. Dans l’ensemble, les 1.420.714 candidats dont 655.612 filles sont répartis dans 5.788 centres d’examen, soit une moyenne de 245 élèves par centre. A Kinshasa, on compte 78.243 filles sur un effectif global de 152.969 candidats. Cette passation a fourni l’occasion à Clément Bafiba et à Thérèse Olenga – respectivement vice-gouverneur et ministre provincial en charge de l’Education de la Ville-Province de Kinshasa – d’effectuer une visite d’inspection dans trois centres d’examen, à savoir le C.S. Cardinal Malula, dans la commune de Limete ; l’Ecole Académia, sur l’avenue Saïo, dans la commune de Kasa-vubu et le Lycée du Sacré Cœur, dans la commune de la Gombe. Dans cette tournée, ils étaient accompagné par l’Inspecteur général à l’EPSP, Michel Djamba Kaombe.

Dans chaque salle visitée, les deux responsables de la Ville-Province
de Kinshasa encourageaient les candidats en leur prodiguant des
conseils pour bien travailler et se classer parmi les meilleurs
lauréats à la publication des résultats de l’ensemble du pays. A la
fin de la tournée, le Vice-gouverneur de la Ville s’est déclaré
satisfait de l’organisation constatée dans les centres. Par ailleurs,
l’Inspecteur général Michel Djamba a donné les statistiques et
confirmé la bonne passation de ce test sur l’ensemble du territoire
national et dans les centres hors-frontières mais fonctionnant
toujours sous la tutelle de l’administration centrale de l’Inspection
Générale à Kinshasa. Il s’agit de deux centres installés à Luanda et à
Cabinda, en Angola. Celui installé à Zemio, en Centrafrique, pour des
raisons humanitaires – et sur demande du Haut Commissariat des Nations
Unies pour les Réfugiés (UNHCR) – organisera  sa session au mois de
juillet 2016.
Enfin, comparativement à la session de 2015 qui avait reçu 1.397.438
inscrits dont 638.792 filles, celle de 2016 a enregistré 1.420.714
candidats dont 655.612 filles. L’augmentation des effectifs est de
l’ordre de 23.276 soit 1,66%. Quant au genre, le nombre de filles
connait une augmentation de 16.820, soit 2,56%. Enfin, l’Inspecteur
général Michel Djamba a souligné que toutes les dispositions utiles
ont été prises – et toutes les autorités concernées ont été
sollicitées – pour que cette session 2016 du Tenafep puisse, se
dérouler dans de bonnes conditions.
SAKAZ