2,4 millions USD pour le Centre de chirurgie pédiatrique de l’Hôpital Ngaliema

0
214

A l’initiative de la première dame de la République Démocratique du Congo, Marie-Olive Lembe Kabila, épouse du Chef de l’État, appuyée par le gouvernement, le Centre de chirurgie pédiatrique de l’hôpital Ngaliema sera bientôt inauguré. La dernière visite d’inspection de ce service a eu lieu, hier lundi 9 mai 2016, sous la houlette de la marraine du projet. A en croire le ministre de la Santé, le Dr Felix Kabange Numbi, le Centre va prendre en charge des opérations à cœur ouvert sur les enfants atteints de malformations congénitales, de maladies cardiaques ou de suites d’accidents. « Sa présence ici nous a réconfortés car ce mardi 10 mai, nous allons procéder à la réception technique de ce bâtiment… », a annoncé le ministre.

Ayant tout particulièrement pour mission les investigations préopératoires, le traitement chirurgical et le suivi péri- et postopératoire, à partir de la naissance jusqu’à l’enfance, ce centre de chirurgie pédiatrique est doté des matériels ultramodernes, dont une partie sera complètement installée ce mardi. Y seront ainsi traitées les affections simples et courantes, ainsi que des problèmes complexes et très spécialisés.

 Pour la conductrice des travaux, Nadjjat Belbachir du groupe Adapa, ce site se positionne désormais comme le centre de référence en Afrique centrale, car réalisé selon les normes européennes. Cette chirurgie pédiatrique comprend : une unité de soins avec des lits, une unité de chirurgie ambulatoire, un bloc opératoire avec des salles, des salles de stérilisation, des box d’isolement, des chambres de garde, un laboratoire, des vestiaires, une activité de consultation au centre d’urgences, etc. Le coût d’investissement pour sa construction était de 2.400.000 USD. «…ça c’est le plan qui avait été lancé sans les techniques spéciales qui sont différentes. Celles que nous avons utilisées comprennent la production d’oxygène, la climatisation, la ventilation, etc. Bref, toutes ces choses là n’étaient pas prévues dans ce contrat. Donc, il y a eu un avenant… », a-t-elle précisé, avant d’ajouter qu’on y a exécuté, pour la première fois à l’hôpital Ngaliema, un forage fait à 85 mètres et aussi une unité de potabilisation d’eau de 4000 litres d’eau par heure.

Enfin, elle a fait noter que ce centre de chirurgie pédiatrique va travailler en partenariat avec l’hôpital de Bordeaux, grâce à l’implication personnelle de « mama Olive ».

Interrogé sur l’idée de bâtir un centre de chirurgie pédiatrique à Kinshasa, le pasteur Mugalu Théodore, chef de la maison civile du Chef de l’Etat, a rappelé que tout est parti du constat personnel de la première dame lors de son dernier accouchement dans cet hôpital de Kinshasa. « Elle a décidé de renforcer les structures de l’hôpital Ngaliema qui a vu naitre son dernier fils, Laurent Désiré Kabila, et mourir le grand-père de ce dernier, ancien chef de l’Etat de la RDC… », a-t-il martelé, avant de qualifier cette œuvre de monument.

Egalement intitulée chirurgie infantile, ce centre va prendre en charge la plupart des pathologies chirurgicales pédiatriques lesquelles sont très spécifiques et différentes de celles de l’adulte. Pour les médecins rencontrés sur les lieux, ces malformations congénitales sont généralement décelées et traitées pendant l’enfance. Bon nombre de pathologies, telle la sténose hypertrophique du pylore, se présentent à des âges spécifiques.

Tshieke Bukasa