24 avril 2011 : la MONUSCO n’est pas impliquée dans le dispositif sécuritaire

0
30

« Je ne suis pas au courant d’un dispositif particulier pour la journée du 24 avril 2011. Je ne suis pas informé si la MONUSCO a été appelée pour participer à un dispositif particulier, mais en règle générale je sais que ce sont des forces nationales qui s’occupent de telles situations, » a répondu hier le porte-parole de la Monusco, Madnodje Mounoubai, à une question de la presse portant sur l’implication de la MNUSCO dans le dispositif sécuritaire pour la journée du 24 avril 2011. C’était lors de la conférence de presse hebdomadaire de la MONUSCO organisée hier à son siège dans la commune de la Gombe.

Nul n’ignore que le président national de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a appelé ses militants à un meeting au stade Père Raphaël à cette date. Etienne Tshisekedi persiste et signe pour organiser la manifestation dans ce site .    Cependant, le mandat confié à la MONUSCO par le Conseil de sécurité lui impute aussi la protection des civils lesquels ont le droit internationalement reconnu d’adhérer à un parti politique et d’y prendre activement part à ses activités.  

A une autre question relative à l’implication de la MONUSCO dans les négociations entre le gouvernement congolais et les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), le porte- parole onusien a indiqué qu’il n’avait aucune information.
De son côté, le porte- parole militaire de la MONUSCO, le lieutenant- colonel Mamadou Gaye a indiqué que le 12 avril 2011, les FARDC ont mené une opération à Mabenga, situé à 12 kilomètres au Nord- Ouest  de Kiwanja qui s’est soldée par la mort de trois éléments des FDLR et la récupération des deux armes.
Au Sud- Kivu, les FARDC ont mené des opérations contre les FDLR dans le village de Kichere, situé à l’Ouest de Mwenga, pendant lesquelles huit FDLR ont été tués et huit fusil récupérés.

Jean- René Bompolonga   

LEAVE A REPLY

*