Le Camp Badiadingi menacé de disparition

0
283

rosion-du-Camp-Badiadingi-e1438962582207La pluie qui s’est abattue sur la ville de Kinshasa dans la nuit du lundi 14 à mardi 15 mars 2016 a presque sinistré le Camp Badiadingi. Déjà menacé par plusieurs têtes d’érosion, ce domaine militaire a perdu la villa 115, désormais amputée de deux chambres sur trois. Dans la foulée, plusieurs maisons du quartier « Matshotsho », dans la partie Sud du Camp Badiadingi, ont été rasées par une érosion apparue dans le secteur.

Quant à la route qui va de l’entrée principale jusqu’au champ de tirs, elle était complètement sous les eaux. D’autres voies secondaires ont connu également des inondations. L’axe routier qui part de l’Eglise Catholique à l’école Samuel Moler se trouve dans un état pitoyable. Par conséquent, militaires et leurs familles sont contraints de passer par des voies détournées pour en sortir ou y entrer.

Selon de nombreux témoignages, les eaux qui détruisent progressivement le Camp Badiadingi proviennent de la cité « Télécom », où on note de nombreuses constructions anarchiques et un manque criant de canalisations. Officiers et sous-officiers habitant ce site en appellent à une prompte réaction des autorités compétentes pour prévenir le pire.

                        D.B.M. (CP)