Evénements de janvier 2015 : le témoignage d’un cadre de l’ECIDé

0
157

ECiDE 037En marge de la commémoration des manifestations de janvier 2015 à Kinshasa et d’autres territoires de la RDC contre le tripatouillage de la loi électorale, un cadre de l’Ecidé vient de consigner dans un ouvrage sa part de vérité sur cette insurrection populaire qui avait paralysé la capitale pendant plus de 3 jours.

Hier mardi 18 janvier 2015 à l’hôtel Faden House, le président de l’Ecidé a procédé au vernissage du livre du trésorier de son parti, Henry Mutombo.

            Cette cérémonie riche en couleurs et en symboles s’est déroulée en présence des personnalités du monde politique, diplomatique, scientifique et médiatique,  notamment le professeur Kabeya, le député national Jean Lucien Bussa, Albert Moleka, Willy Kalengayi, etc.

Dans cet ouvrage de 155 pages préfacé par le patron du groupe Le Potentiel, Modeste Mutinga, l’auteur relate et analyse l’insurrection qui a grondé dans les rue de Kinshasa et ailleurs dans  d’autres provinces de la République démocratique du Congo, dans la semaine du 19 au 25, janvier 2015 que certains n’ont pas hésité à qualifier de «Trois Glorieuses»

            Henry Mutombo rappelle la cause principale à l’origine des contestations de l’article 8 de la loi  électorale que le gouvernement venait de déposer sur le bureau de l’Assemblée nationale.

            Cet alinéa proposait de renvoyer l’organisation des élections présidentielles et législatives après le recensement général de la population qui, selon certains experts ne pouvait pas se terminer en moins de 4 ans.

            D’après l’auteur de l’Insurrection populaire de janvier 2015, l’article  8 violait la loi fondamentale du pays, en prolongeant, de fait le mandat du Chef de l’Etat et de l’Assemblée nationale au-delà des mandats impératifs fixés par la Constitution.

            Henry Mutombo parle également de son implication dans ces manifestations en dénonçant la répression par le sang des manifestants par les forces de l’ordre.

            Militant dans un parti de l’opposition, l’auteur affirme avoir assisté à toutes les réunions stratégiques nocturnes de la Dynamique et des cellules de crise créées pour  assister les blessés et les autres victimes de la répression policière.

            Il a fait savoir que la détermination du peuple congolais à aller jusqu’au bout, a poussé la Monusco et les ambassadeurs occidentaux à aller voir le président Kabila pour lui demander de s’impliquer dans l’annulation de l’adoption de la loi électorale controversée.

            Finalement, l’Assemblée nationale a été contraint  de revoir sa copie.

            Pour Henry Mutombo, le peuple congolais a montré à la face du monde qu’il était capable autant que les autres peuples, de prendre son destin entre ses mains.

            Présent à cette cérémonie, le modérateur de la Dynamique, Jean Lucien Busa, a également témoigné sur cette insurrection populaire  de janvier 2015.

            Le président du CEDER a remercié l’auteur du livre pour avoir mis par écrit les événements de janvier 2015 qui resteront à jamais gravés dans la mémoire collective.

            ERIC WEMBA