Rentrée des vacances de Noël : EPS/INC, inauguration de la classe pré-primaire

0
179

Maker-Mwangu-Ministre-de-lEPSPLe Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté (EPS/INC) expérimente un programme novateur, dès le retour des vacances de Noël, le 11 janvier 2016. Il consiste en l’inauguration de la « Classe pré-primaire », devant fonctionner dans 1.000 écoles primaires publiques disséminées à travers toutes les provinces de la République Démocratique du Congo (RDC). La nouvelle a été annoncée par le ministre de l’EPS/INC, Maker Mwangu Famba, le samedi 02 janvier 2015, à l’issue d’une conférence de presse tenue à l’Hôtel Memling, dans la commune de la Gombe. Il était accompagné par Pascal Villeneuve, représentant du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (Unicef). Dans son discours de circonstance, le Ministre de l’EPS/INC a expliqué que la mise en place d’une classe pré-primaire permet à un plus grand nombre d’enfants âgés de 5 ans d’avoir accès à l’éducation préscolaire avec pour effet d’augmenter la probabilité de l’inscription en 1ère année primaire à l’âge légal de 6 ans. Cela, selon lui, est d’autant plus important que notre pays est marqué par un taux élevé de scolarisation tardive. Il a souligné les récentes statistiques qui prouve que sur les nouveaux inscrits en 1ère année primaire, seuls 40% sont âgés de 6 ans, tandis que les enfants âgés de 7 à 10 ans ou plus représentent près de 60% d’inscrits.

Trois phases caractérisent la mise en œuvre de cette classe pré-primaire : la phase préparatoire, déjà achevée, a bénéficié de l’appui de l’Unicef. Elle a consisté en l’élaboration d’un certain nombre de documents juridiques, pédagogiques et stratégiques sur les plans de la Carte scolaire, de la communication et des ressources humaines. La seconde, appelée phase pilote, qui durera deux ans – cela dépend de plusieurs facteurs dont la réussite de cette phase et la mobilisation réussie des ressources – démarre le 11 janvier 2016. Elle porte sur 1.000 classes incorporées au sein des écoles primaires publiques de toutes les provinces éducationnelles. Ces classes sont presque exclusivement tenues par des éducatrices. A ce jour, l’Unicef prend en charge 100 classes dans le lot de 1.000 classes pré-primaires, le reste étant pris en charge par le Gouvernement de la République. La dernière phase consistera en la mise à l’échelle, c’est-à-dire, à la généralisation progressive de l’expérience. Evoquant l’aspect juridique, le ministre de tutelle a rappelé son arrêté n° MINEPS-INC/CABMIN/0282/2015 du 05/12/2015 portant création, organisation et fonctionnement de la Classe pré-primaire au sein des établissements publics d’Enseignement primaire rn RDC.

Une classe totalement gratuite avec un enseignement en langue nationale

La classe pré-primaire sera totalement gratuite et obligatoire. C’est pour cette raison qu’elle est organisée dans les écoles publiques. Il n’y aura pas d’obligation d’uniforme scolaire et la langue à utiliser sera celle du milieu. Tout cela pour donner le goût ou l’amour de la scolarisation aux jeunes élèves de 5 ans et les stimuler pour la première année primaire. Prenant auparavant la parole, Pascal Villeneuve, tout en expliquant que la classe pré-primaire contribue à travers le monde à l’amélioration de l’apprentissage au niveau de la 1ère année primaire, a affirmé le soutien de son agence à cette initiative du gouvernement et estimé qu’elle constituait un beau cadeau de fin d’année pour les enfants congolais.

SAKAZ