La 1ère plateforme de partenariat pour l’environnement en Afrique à Nairobi

0
32

A l’initiative de l’agence du Nepad (Nouveau partenariat pour le
développement de l’agriculture en Afrique), une rencontre des acteurs
évoluant  dans le secteur environnemental va se tenir  du 20au
21septembre 2018 au  Kenya, précisément à Nairobi. Cette rencontre est
en effet «  la première plate-forme de partenariat pour
l’environnement au niveau continental ».
Il s’agit de la suite de l’atelier de planification et de
consultation pour promouvoir un réseau opérationnel en Afrique en ce
qui concerne les alliances intelligentes face au climat (AIC), tenu du
20 au 21 juin dernier au Hilton Hôtel de Nairobi.
La réunion prévue pour le mois de septembre s’inscrit dans le cadre
de l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris, qui avait abouti à
l’adoption des objectifs du développement durable, offrant ainsi à
l’Afrique une occasion d’aborder stratégiquement ces objectifs en
matière d’environnement et de développement durable tels qu’énoncés
dans l’Agenda africain 2063. L’objectif primordial de la plate-forme
de partenariat pour l’environnement en Afrique est de promouvoir la
gestion durable de l’environnement en renforçant les partenariats, la
coordination et l’harmonisation des activités dans ce domaine ainsi
que la mise en commun des ressources à différents niveaux.
En outre, parmi les objectifs généraux de la plate-forme il y a lieu
de privilégier la mise en place d’un partenariat mondial plus
dynamique pour créer des synergies censées soutenir l’agenda de
développement durable en Afrique et renforcer les architectures
continentales pour la gestion durable de l’environnement. A signaler
aussi le rôle des différentes  parties prenantes telles que les CER ou
communauté économique régionale, la société civile, le secteur privé,
ainsi que des partenaires multilatéraux et bilatéraux. Signalons que
les priorités de la plate-forme seront guidées par le plan d’action
pour l’environnement ainsi que par des décisions périodiques du
système de l’Union Africaine.
En attendant, note-t-on, les objectifs de la plate-forme de
partenariat pour l’environnement en Afrique, sous le thème «50 ans de
gouvernance environnementale et de durabilité en Afrique», sont au
nombre de huit : renforcer la coordination de la gestion
environnementale entre les parties prenantes à tous les niveaux du
continent; mobiliser des ressources suffisantes pour la mise en œuvre
des programmes / projets environnementaux prioritaires de l’Afrique en
Afrique renforcer les liens entre l’environnement de l’Afrique et les
principaux secteurs socioéconomiques productifs tels que le commerce,
les infrastructures et l’industrie extractive; harmoniser et
synchroniser les programmes / projets de la Commission de l’Union
Africaine(CUA)  et des CER pour une mise en œuvre efficace et
efficient; accroître la visibilité de l’environnement en créant un
profit entre les partenaires du continent; engager les gouvernements
et les partenaires à hiérarchiser l’environnetale; dans leurs
stratégies de développement et à intégrer les processus nationaux de
planification environnementale, renforcer les initiatives de partage
des connaissances et de développement des capacités sur
l’environnement et enfin faciliter le suivi et l’évaluation des
programmes / projets prioritaires en matière d’environnement aux
niveaux régional et continental.
Melba Muzola