Le gouvernement chinois au secours de la Mettelsat

0
43

Selon les informations des sources concordantes parvenues au journal Le Phare, la Mettelsat va dans les jours qui viennent  bénéficier d’un important  don du  gouvernement chinois composé de plusieurs matériels de mesure. Cet équipement de pointe  entre dans le cadre de sa modernisation.

Le matériel est attendu en RD Congo d’ici le mois de mai prochain. Une fois arrivé, il pourra être déployé tant à Kinshasa qu’en provinces pour remplacer beaucoup de stations vétustes et même hors d’usage.

Dans le protocole  d’accord signé entre cet établissement  public qui a du mal à se viabiliser et le gouvernement chinois,  renseigne-t-on, on  compte  un important lot d’équipements de  mesures modernes dotés de technologies ultramodernes dont 8 stations  de captage automatique, 20 stations de captage  classique  et d’autres matériels susceptibles de faciliter au quotidien le travail des spécialistes du temps  dans l’accomplissement de leurs missions.

De toute évidence, les mêmes sources espèrent qu’avec cette volonté de devenir un service de référence dans la sous-région, voire dans le monde, la Mettelsat   attend que l’Etat-propriétaire puisse prendre ses responsabilités pour  emboiter le pas au gouvernement chinois en le dotant de moyens et d’autres équipements modernes.

Par cet acte de solidarité, le gouvernement de la République Populaire de Chine a sans doute compris l’urgence de protéger la Rd Congo qui abrite un écosystème unique et une riche biodiversité tant en faune qu’en flore. Un centre météorologique opérationnel serait indispensable et incontournable pour  ce pays dont les forêts constituent le deuxième poumon de la planète après la forêt amazonienne, en garantissant l’avenir du monde.

C’est un ouf de soulagement poussé par les dirigeants de ce service qui étaient désespérés à la suite des pannes répétitives de certains équipements de collecte des données météorologiques. On se rappellera que dans sa dernière livraison datant du  lundi 16 février 2015, le quotidien de l’avenue Lukusa s’était fait l’écho de difficultés de tous genres que traverse cette agence, dont la privation   de la redevance commune cause d’énormes préjudices à son fonctionnement. Et ce,  malgré toutes les démarches entreprises dans ce sens auprès de toutes les autorités qui interviennent dans ce dossier.                        VAN