16ème Symposium des évêques africains : appel des Conférences Episcopales d’Afrique et de Madagascar pour la paix en RD Congo

0
44

images (6)1. Réunis à Kinshasa, en RD Congio, du 8 au 15 juillet 2013, à l’occasion de la 16ème Assemblée Générale du Symposium des Conférences Episcopales d’Afrique et de Madagascar (SCEAM). Nous, Cardinaux, Archevêques et Evêques, membres du SCEAM préoccupés par la situation déplorable de guerres interminables en RD Congo, exprimons notre profonde inquiétude, ainsi que notre proximité et notre solidarité à la Conférence Episcopale Nationale du Congo et à toute la population congolaise. Nous sommes indignés et choqués de constater que la guerre qui sévit en RD Congo et particulièrement dans l’Est continue de déstabiliser ce pays, de causer d’importantes pertes en vies humaines, de graves violations des droits humains, particulièrement les viols des femmes. Le Congo pleure 6 millions de morts depuis le déclenchement de la guerre qui dure presque deux décennies. Nous ne pouvons nous taire devant ce drame qui semble être oublié.

2. Comme si cela ne suffisait pas, alors que nous tenions nos assises ici même en RD Congo, nous venons d’apprendre que des villages au Nord-Kivu ont été encore une fois attaqués, des populations ont été prises en otages par les assaillants et emportées dans la brousse; des paroisses, des centres médicaux et autres structures d’assistance ont été pillés.  Ce qui a entraîné une nouvelle vague de réfugiés vers les pays voisins. Ainsi, nous condamnons énergiquement les auteurs de ces crimes et tous ceux qui leur apportent de l’aide de quelque nature que ce soit.

3. Aux acteurs de ces troubles, nous rappelons que l’heure n’est plus à la guerre ni à la conquête des territoires, mais bien plutôt à la coopération entre les peuples et que l’intégrité territoriale de la République Démocratique du Congo doit être protégée et respectée par tous.

4. En communion avec nos frères évêques du Congo qui se sont exprimés à maintes reprises sur ce drame, nous lançons un appel pressant et pathétique aux Nations Unies, à l’Union Africaine, à l’Union Européenne et aux Gouvernements des autres pays impliqués de quelque manière que ce soit dans cette guerre, afin qu’ils s’engagent résolument à mettre fin une fois pour toutes à cette guerre qui n’a que trop duré.

5. A cet effet, nous appuyons l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RD Congo et la Région des Grands Lacs signé à Addis-Abeba sous l’égide des Nations Unies et de l’Union Africaine, ainsi que la résolution 2098 du Conseil de sécurité des Nations Unies, instituant la Briogade d’imposition de la paix en RD Congo.

6. C’est dans ce cadre que nous demandons à tous les pays signataires de cet Accord-cadre de respecter leurs engagements et aux Nations Unies d’urger l’opérationnalité sur le terrain de cette brigade. Au Gouvernement congolais, nous demandons de prendre en mains cette situation, afin d’aboutir à une solution globale et défintiive de cette tragédie.

7. Nous implorons le Dieu Tout-Puissant, Seigneur de la Paix, de convertir le coeur de ceux qui font la guerre, de ceux qui la planifient et de faire croître en eux et dans le coeur des habitans de la Région des Grands Lacs la fraternité, le respect mutuel dans la justice et la vérité.

8. Que la prière de la Vierge Marie, Reine de la paix, dont le coeur est toujours tourné vers la volonté de Dieu, soutienne tout effort de conversion, qu’elle consolide toute initiative de réconciliation, et affermisse  tout effort en faveur de la paix en RD Congo.

Fait à Kinshasa, le 14 juillet 2013

Au nom des membres du SCEAM

Son Excellence Mgr Gabriel Mbilingi

Archevêque de Lubango

Président du SCEAM

LEAVE A REPLY

*