16 ex-agents de New Escokin réclament le réajustement de leurs décomptes finals

0
155

justice-balanceLa chambre I de la Cour d’Appel de Kinshasa Gombe a examiné en son audience publique du 15 juillet 2014, l’appel interjeté par 16 ex-agents de la société de gardiennage, NEW ESCOKIN, qui sollicitent la reformulation de l’œuvre du premier juge pour mal jugé. En clair, ces agents licenciés exigent le réajustement de leurs décomptes finals, le remboursement de toutes les cotisations qu’ils avaient payées à l’INSS, etc. Selon les avocats de ces derniers, leurs clients ont été révoqués  abusivement avant la fin de leurs contrats. Ils avaient saisi le TGI pour les départager. Malheureusement, ce dernier n’avait pas motivé sa décision. C’est pour cette raison que  la Cour est saisie pour faire ce que son homologue aurait dû faire.

Les avocats Bulata Ntembe et consorts ont ajouté que leurs clients étaient engagés à la société New Escokin en tant que travailleurs  chargés de la garde. Ils procédaient normalement et respectaient tous les règlements de la société. Mais subitement, en 2012, ils ont été licenciés  abusivement. Et lorsqu’ils ont saisi le tribunal de Grande instance de Gombe pour dire le bon droit, ce dernier était passé outre tous les moyens  de droit qu’ils avaient soulevés et n’avait considéré que ceux avancés par la société. Le premier juge, au lieu de trancher sur le licenciement, a fait le contraire. Il s’est focalisé plutôt  abordé la question sur le calcul des décomptes finals de leurs clients.

En réplique,  les avocats de la société New Escokin  ont demandé le rejet de la présente cause  pour non fondement de l’action. Ils ont fait savoir qu’il ne s’agit pas d’un licenciement abusif  mais plutôt collectif parce que la société avait connu des difficultés. Au lieu de garder  les agents sans emplois c’est ainsi qu’elle avait décidé de les révoquer. Les mêmes avocats-conseils ont martelé que leur cliente, la société Newescokin est une entreprise de gardiennage qui engage les agents pour les affecter quelque part. C’est une  société du placement du personnel dans certaines entreprises pour la sécurité ou la garde. Elle  utilise ces agents comme des sous- traitant. Lorsqu’il n’y a plus de poste à pouvoir, la société casse le contrat au lieu de continuer.

Murka

LEAVE A REPLY

*