14.101.500 manuels remis gratuitement aux écoliers

0
30

Une cérémonie de remise 14.101.500 manuels de français et de mathématique, d’une valeur de 17.050.136 dollars américains, destinés aux 1ère et 2ème années primaires de toutes les écoles publiques et privées, de la Rd Congo, s’est déroulée le vendredi 11 septembre dernier, au sein de l’école primaire Sainte Rita, de la paroisse catholique du même nom, dans la commune de Mont Ngafula, à Kinshasa. Au total 7 millions d’écoliers sont visés par cette opération de distribution obligatoirement gratuite de manuels, parce que prise en charge par le gouvernement.

 

 

 

     Présidée par le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (E.P.S.P.), Maker Mwangu Famba qui avait à ses cotés Marie Françoise Marie-Nelly  France, directrice des opérations de la Banque mondiale en Rd Congo, cette manifestation répond à la volonté du gouvernement et de la Banque mondiale de voir ces manuels dans les écoles  primaires de toute la République à l’aube de cette année scolaire 2009-2010. Ceci, fera remarquer le premier responsable de l’Epsp dans notre pays, pour contribuer à l’amélioration de la qualité de notre enseignement et surtout, alléger tant soit peu la charge des parents dans la scolarisation de leurs enfants.

     En effet, dans son mot de circonstance, Maker Mwangu a noté qu’il s’agissait là d’un pas important de plus dans la mise en œuvre de la réforme de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel qui aborde précisément les questions ayant trait aux programmes. Ceux-ci concernent les objectifs pour accroître l’accès des enfants à l’éducation, réaliser progressivement la gratuité de l’enseignement, relever le niveau et restaurer la qualité de l’enseignement. Grâce à ces manuels, le ministre pense que les élèves pourront désormais suivre les  enseignements et travailler en classe et à domicile en se servant des outils indispensables  de travail, à savoir les manuels scolaires. Il pense que cela est d’autant plus bénéfique pour les élèves qu’il s’agit d’acquérir les compétences de base, c’est-à-dire savoir lire, écrire et calculer ; et les enseignants pourront appliquer de manière correcte le programme scolaire et les inspecteurs contrôler la pédagogie sur base des outils précis. Il a remercié la Banque mondiale pour son appui à ce projet du gouvernement congolais.

 

 Un geste fort du gouvernement pour une éducation de qualité 

     En prenant la parole, Marie Françoise Marie-Nelly a fait remarquer que non seulement plus de 14 millions de manuels de français et de mathématique pour les 1ère et 2ème années primaires seront dispatchés à travers le pays, mais aussi près de 400.000 guides  pédagogiques seront remis aux maîtres pour les aider à  en faire un outil d’apprentissage efficace. Ceci, pour elle est, un geste fort du gouvernement qui témoigne de l’importance qu’il accorde à la qualité de l’éducation de base comme moteur du développement. A l’instant, précise-t-elle, plus de 300.000 manuels se trouvent déjà dans les écoles et la totalité des manuels est arrivée au niveau des chefs-lieux des provinces. La Banque mondiale partage ces choix stratégiques du gouvernement et saisit l’ampleur des défis auxquels l’Epsp est confronté dans la conceptualisation et mise en œuvre d’un programme aussi ambitieux et réaliste, mais capable de lever graduellement les contraintes jalonnant le chemin vers un système éducatif de qualité et accessible à tous.

     Parlant de l’action de la Banque mondiale, elle dit que la production et la distribution des manuels et guides pédagogiques gratuits s’inscrit dans les activités du « Projet d’Appui au Redressement du Secteur de l’Education » (PARSE) que la Banque mondiale finance à hauteur de 150 millions de dollars. Dans le cadre du « Projet Purus »et la stratégie de réduction des frais scolaires, la Banque mondiale a déjà contribué pour 24 millions de dollars en dotations individuelles à plus de 26.000 écoles pour leur permettre d’acheter les fournitures essentielles. Les conditions permettant le versement de la tranche suivante de 16 millions de dollars sont en préparation. Un programme financé par le PARSE et visant la réhabilitation supplémentaire d’environ 1.570 salles de classes démarrera bientôt.

     Le coordonnateur national du PARSE, Simon Kayoyo, a noté dans son allocution que la Ville province de Kinshasa bénéficie de 1.025.800 manuels. Enfin d’assurer la meilleure exploitation de ces manuels par les enseignants, une formation destinée à leur utilisation est déjà amorcée. Il a expliqué la mission du Parse qui, non seulement vise l’amélioration de la qualité de l’enseignement, mais aussi veut faciliter l’accès et l’égalité des chances au niveau de l’enseignement primaire et renforcer des capacités institutionnelles et financière du secteur de l’éducation.  

 

                  SAKAZ    

LEAVE A REPLY

*